Je partagerai sur ce blog en différents articles , ce que je retiens de la lecture de ce livre  :  « L’éthique du musulman , les fondements de la morale. » Il me parait donc logique de consacrer en premier lieu quelques notes sur la biographie de son auteur , Mohammad Al Ghazali , Al Saqqa. 

51lcHtjOd1L._SY344_BO1,204,203,200_

1336 – 1415 A.H  (1917-1996) . Né en Egypte à al Buhayrah , village dans la banlieue d’Alexandrie.  Mort à la Mecque en plein pèlerinage, qu’Allah l’agrée . 

Il est l’ainé de 7 frères et soeurs, d’une famille pieuse et modeste dont le père commerçant , devant l’engouement de Mohammad pour la littérature,  décida de déménager pour se rapprocher de l’université prestigieuse d’Al Azhar afin que son fils puisse y étudier . Il vendit tout ce qu’il possédait pour se faire. Al Ghazali avait alors 10 ans. 

*L’université al-Azhar ,ou « La Splendide » a été fondée au Caire après la construction de la mosquée en 969  (358 selon le calendrier musulman). Trois ans et demi après sa construction, la mosquée commence à jouer son rôle dans la diffusion et l’enseignement des sciences islamiques. Al-Azhar est une des principales universités d’étude de l’islam.

Au sujet de son père , Al Ghazali dit :

« Mon père, puisse Allâh bénir son âme, aimait le Sheikh de l’Islam Abû Hâmid Al-Ghazâli. Il fut un amoureux du soufisme, respectait ses gens et prenait de leurs enseignements ce qu’il souhaitait. Il fut également un Hafidh du Coran et avait une profonde compréhension de ses versets. Mon père raconta aux amis de la famille qu’il m’appela « Muhammad Al-Ghazâli » à la demande de l’Imâm Abû Hâmid, qu’Allâh lui fasse miséricorde, qu’il vit en songe. » 

Il nous dit que, bien que son nom est associé au sien, il n’est pas forcément associé à son école de pensée :

« J’ai beaucoup profité des écrits d’Abû Hâmid Al-Ghazâlî, plus particulièrement, de son Tahâfut Al-Falâsifah , critique des philosophes, de même que j’ai tiré profit des écrits de ses contemporains comme Ibn Rushd (Avérroes) dans « La Critique de la Critique ». Si Al-Ghazâlî a l’approche d’un philosophe et Ibn Taymiyah celle d’un juriste [faqîh], alors je me considère comme un élève des deux écoles, celle de philosophie et celle du fiqh. »

Au sujet de la lecture et de la culture , j’ai relevé dans son autobiographie ce passage pertinent à mon sens: « J’eus une enfance qui n’avait rien hors du commun, si ce n’est que la lecture était ma drogue. Je lisais tout le temps. Ma lecture n’était pas restreinte à un domaine donné. Je lisais en marchant, voire en mangeant. La lecture est d’une importance capitale pour tous ceux qui veulent appeler à Allah. C’est le socle culturel qui porte la pensée d’un juriste ou d’un Dâ`î [prédicateur]. Une lacune dans la culture est un sérieux obstacle pour ceux qui veulent parler de la religion. Si cette lacune persiste, elle peut le condamner à l’échec complet. La lecture ,  ou cette dimension culturelle , est l’unique moyen de se forger une bonne compréhension du monde et de ses problèmes. C’est un moyen de délimiter avec pertinence les différents concepts. Souvent, l’incapacité des savants à atteindre leur but est due à des lacunes dans la culture. »

Il fut influencé notamment par Sheikh Mahmûd Shaltût, qui devint ultérieurement le grand Imam d’Al-Azhar. Il dit sur lui : « Il fut mon professeur dans la discipline d’exégèse du Coran (tafsir). Il avait une compétence certaine dans ce domaine, outre sa compétence en Fiqh (jurisprudence) et sa compréhension profonde de la Sharî`ah (législation islamique). Il fut, qu’Allâh lui fasse miséricorde, une figure de renommée internationale. » 

Mais il fut surtout marqué  par Hassan eL Banna , fondateur du mouvement des frères musulmans de qui Il dit :

« Il fut un savant en religion , au plus haut niveau qui puisse exister en matière de `Aquida (credo) et Sharî`ahIl fut de plus un orateur éloquent. Ses discours étaient toujours axés sur les fondements et non les sujets insignifiants, sur les réalités et non les illusions. Hasan Al-Bannâ avait compris la situation critique de l’Islam après l’effondrement du Califat et de l’Etat islamique. Les impérialistes étaient alors venus usurper les richesses de l’Islam en Orient et en Occident. L’homme s’opposa à leur force destructive en formant des groupes islamiques qui furent fiers de leur foi et fermement attachés à la vérité, malgré les obstacles et quelles que soient les conséquences. »

Al Ghazali obtint son diplôme en 1941 et occupa alors différents postes dans l’université d’Al Azhar et écrivit des articles pour les frères musulmans. Puis il partit ensuite enseigner à l’université Oum al-Qoura de la Mecque, puis à l’université du Qatar et à l’université islamique émir Abd el-Kader en Algérie (Constantine). Là il acquit une grande notoriété avec ses conférences et ses apparitions sur la chaine nationale. 

Il fut un théologien très prolifique puisqu’il a écrit quasiment une centaine de livres. Ils s’oppose aux partisans de la la laicité en Egypte,  soutient une contextualisation du Coran et de la Sunna qui lui attire l’hostilité des savants orthodoxes. En 1992, il justifie dans une fatwa l’assassinat de l’intellectuel Farag Foda, qui avait décrit de quelle manière les coptes sont discriminés en Égypte, prétextant que « si le gouvernement peine à condamner les apostats, n’importe qui peut se charger de le faire ».  En 1995, il fait partie des oulémas qui félicitent le président Hosni Moubarak pour son retour après sa tentative d’assassinat par la Gamaa al-Islamiya (mouvement islamiste qui fit tombé Sadate, issus des frères musulmans après leur renoncement à la violence , dont une des figures phare fut l’imam Kishk, le leader étant emprisonné à vie aux USA) . Muhammad Al-Ghazali était et reste une figure phare du groupe des frères musulmans.

Père de 7 enfants, il décède lors d’une conférence sur l’Islam et les défis de l’époque à l’âge de 78ans à la Mecque pendant le Hajj . Il fut enterré à Médine.  Qu’Allah lui fasse miséricorde .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s