Umar Ibn Utba écrivit au précepteur de son fils :  » Que la première éducation que tu donnes à mon fils soit de t’éduquer toi même, car ses yeux sont rivés sur toi : Pour lui , le bien c’est ce que tu fais , et le mal ce dont tu t’abstiens. »


« Etre en bonne compagnie … , c’est comme être avec quelqu’un qui porte du musc. »

« Le croyant est pour le croyant comme un mur d’appui. »

« Le croyant est le miroir du croyant. » (bukhari)


Amr Ibn Al-As qui d’après Abou Daoud et Al-Hakim aurait dit :  » J’ai été atteint de pollution nocturne par une nuit froide, au cours de l’opération de Dhâl  al-Salâsil, et craignant de mourir si je prenais un bain, j’ai fait une ablution sèche, puis dirigé la prière du matin avec mes compagnons. Ce fait a été rapporte par la suite au prophète saws qui m’a dit :  » Amr , tu as dirigé la prière alors que tu étais en état d’impureté ? »

J’ai rappelé alors au prophète saws le verset disant : « Ne vous tuer pas vous-même. Dieu est certes constamment miséricordieux avec vous » 4.39
Le prophète saws en a ri sans rien dire. »


 » On nous a raconté qu’un homme alla trouver Abu Hanifa et se plaignit à lui de ne plus se rappeler où il avait enterré une certaine somme d’argent. Abu Hanifa lui dit :

« Cette question ne relève pas de la jurisprudence pour que je puisse te donner une Fatwa (un avis juridique) mais je vais te donner une astuce. Essaie de prier cette nuit jusqu’à l’aube et tu te rappeleras, par la volonté de Allâh, où tu as mis ton argent ».

L’homme s’exécuta. Il n’avait pas encore terminé le quart de la nuit en prière qu’il se rappela l’endroit où il avait enterré son argent. Il accouru vers Abu Hanifa pour l’en informer. Abu Hanifa lui dit :

« Je savais que Satan n’allait pas te laisser prier. Il te rappela l’endroit où se trouve l’argent afin que tu interrompes ta veillé pieuse et que tu t’y rende. Tu aurais dû continuer à prier le reste de la nuit pour témoigner ta reconnaissance à l’égard d’Allâh ».

Talbis Iblis – îbn l-Jawzi


Huit jours avant sa mort, le prophète saw  a dit :

« Mes frères d’Uhud (les martyrs morts lors de la bataille d’Uhud) me manquent ! Je veux leur rendre visite. »( raa)

Il alla les voir et leur dit: « Assalam aleykoum martyrs d’Uhud ! Vous êtes les précurseurs et je suis, inch’Allah, le suivant. »

Sur le chemin du retour, il se mit à pleurer, et ses compagnons ( raa ) lui demandèrent: « Qu’est-ce qui te fait pleurer ô messager d’Allah ? » (saw)

Anas Ibn Malik (raa) rapporte que le Prophète saw a répondu :

« J’aurais aimé rencontrer mes frères »
Les compagnons demandèrent : « Ne sommes-nous pas tes frères ? »
Il répondit :« Non ! Vous êtes mes compagnons ! Mes frères sont des gens qui viendront après moi, croiront en moi alors qu’ils ne m’ont pas vu ! »

(Ahmed. 3/100)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s