« Ne te sent pas mieux qu’une personne qui en apparence est moins dans la pratique que toi ..Il se peut qu’il te dépasse en sincérité .. » Les pensées d’Abu muslim

L’éthique du musulman , ses politesses et autres interactions …

L’élocution est l’un des grands bienfaits d’Allah accordé aux hommes. Il l’a honoré en lui apprenant à s’exprimer et par là le distingue nettement des autres créatures.Plus le bienfait est immense, plus le droit est grand. Plus le remerciement s’impose en retour du bienfait et donc plus l’ingratitude à son droit est blâmable.

« Le Miséricordieux fait connaitre le Coran. Il a créé l’homme; Il lui a appris à s’exprimer ». Sourate Ar Rahman v 1 à 4.

La plupart des gens ne cessent de parler , leurs langues connaissent rarement le repos mais dépensent le plus clair du temps dans le futile et l’inutile, alors que l’Islam est venu montrer aux gens comment tirer profit de ce bienfait d’Allah, comment s’en servir pour le bien recherché.

« La plupart de leur conversation ne comportent rien de bon , sauf la parole de celui qui ordonne une aumône, un bien notoire, ou une réconciliation entre les hommes. Nous donneront bientôt une récompense sans limite à celui qui agit ainsi avec le désir de plaire à Allah. » An Nisâ‘ verset 114

L’Islam a accordé un soin particulier aux paroles tenues à la manière de les formuler et de les échanger parce qu’elles reflètent son degré d’intelligence et la nature de son caractère. Les types de conversations d’un groupe donné détermine son niveau général et le degré d’enracinement de la vertu dans son milieu . L’individu doit s’interroger avant de parler à autrui. S’il y a un motif louable, qu’il parle , sinon il vaut mieux garder le silence… S’abstenir de parler quand ce n’est pas nécessaire est pour lui une adoration qui lui rapporte une grande rétribution.

« Pour qu’il écoute, on a donné à l’homme 1 langue et 2 oreilles. Et même emprisonnée par les dents et les lèvres, elle arrive encore à sortir . Si l’imam Ibn Al-Banna écrivait au cinquième siècle sur « Se taire et rester chez soi », que dire donc à notre époque … »

‘Abdallah Ibn ‘Abbas raa a dit : « Il y a 5 choses qui valent mieux que les chevaux pur sang :

-Ne parle pas de ce qui ne te concerne pas , car c’est de l’indiscrétion, en plus tu risques de t’exposer aux pires conséquences.

-Ne parle pas de ce qui te concerne que lorsque tu en as l’opportunité, car bien des hommes ont parlé inopportunément de ce qui les regarde et ils eurent tords.

-Ne te mesure ni au magnanime ni au menteur, car le magnanime t’écrasera et le menteur te nuira.

-Parle de ton frère pendant son absence comme tu aimerais qu’il parle de toi et excuse le de ce que tu aimerais qu’il t’excuse .

-Agis comme un homme qui estime qu’il recevra des récompenses pour ses bonnes actions et répondra de ses forfaits. »

Ibn Abî Ad Dounya.

Le fidèle musulman ne peut tenir et contrôler sa langue que s’il la domine fermement en la réprimant quand il le faut et en la gérant comme il se doit quand il parle.

Le bavardage produit un tumulte qui fait perdre la raison et le bon sens , emporté par le flot de mots irréfléchi . Les propos ne sont pas tirés d’une conscience alerte ni d’une pensée profonde lorsque les gens débitent leurs paroles saccadées sur le devant de la scène. Du reste , quand l’individu veut rassembler ses idées et ses affaires, il se réfugie dans le silence pour faire le point et mettre de l’ordre dans ses pensées. Il lui arrive même d’aller jusqu’à fuir la ville et les gens . Nul doute que l’Islam préconise le silence et le tint pour un moyen efficace à une bonne éducation.

Le prophète saw disait à Abu Dharr raa : « Attaches toi au long silence, il chasse le démon et t’aide dans la Foi. » Ahmad.

Assurément, la langue lâchée est une corde molle aux mains du démon… Eviter les propos vains fait partie de la réussite et des signes de l’excellence. Dans un hadith rapporté par Al Bayhaqî , le prophète saw a dit :

« le serviteur lâche un mot et ne le fait que pour amuser l’assistance , pourtant il chute avec ce mot plus loin que la distance entre le ciel et la terre. Et l’individu glisse avec sa langue plus dangereusement qu’en glissant avec ses pieds. »

Le prophète saw disait : « La foi du serviteur n’atteint la rectitude que si son coeur devient droit, et son coeur ne devient droit que si sa langue acquiert la droiture. » Ahmad.

« Heureux sont les croyants qui sont humbles dans leurs prières, qui évitent les propos vains , et qui font l’aumône prescrite. » Al Mu‘minûn v 1-4.

Aussi il convient d’adresser à autrui des paroles de bonté aussi bien avec les amis que les ennemis car elles produisent  des fruits agréables. Les shayatins sont aux aguets pour piéger les humains , transformer un petit différent en querelle sanglante . Seules les belles paroles peuvent lui barrer le chemin. Elles atténuent les disputes entre ennemis en cassant leurs comportements . Il faut se familiariser avec la bonté du propos.

Combien de fois n’avons-nous pas fait fuir autrui et susciter l’inimitié à cause de notre dureté, de notre manque de tact et de diplomatie, et de nos attitudes désagréables qui rendent tout ce que nous tentons de mettre sur pied inaudible auprès de celles et de ceux à qui nous nous adressons. Dans le Saint Coran, Allah rappelle à Son bien-aimé et Messager saw ce bienfait qu’Il lui a accordé sans lequel les cœurs de celles et ceux qui l’entouraient n’auraient jamais penché dans sa direction :

« C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. » La Famille d’Imran / n°3, v.159

« L’action bonne n’est pas semblable à la mauvaise. Repousse celle-ci par ce qu’il y a de meilleur: Celui qu’une iniquité séparait de toi deviendra pour toi un ami chaleureux. » Al Fussilat v 34.

« Anas raa rapporte qu’un homme a demandé au prophète saw : Enseigne moi une action qui me fera entrer au paradis ! Il lui répondit: Distribue la nourriture, répand la paix autour de toi et prie la nuit pendant que les gens sont endormis, tu entreras au paradis en paix.» Rapporté par Al Bazzâr

De même, Allah a ordonné que notre discussion avec les adeptes des autres religions s’inscrive dans un cadre calme et convenable où il n’y a ni violence ni provocation, sauf si un homme unique nous agresse. Dans ce cas , on doit l’arrêter dans son comportement et empêcher son agression .

« Ne discutez avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise. Sauf avec ceux d’entre eux qui sont injustes. »  Al Ankabût ,v 46.

Mâlik rapporte d’après Yahyâ Ibn Sa‘îd : «En passant près d’un cochon sur son chemin, ‘Isâ lui dit : ‘Passe en Paix ! ‘ . Ses disciples lui dirent : ’Tu dis cela à un cochon ?’ . Et ‘Isâ répondit : ‘Je crains que ma langue ne s’accoutume à prononcer de mauvaise parole’. »

Il ne sied pas à l’homme noble de se quereller avec les gens de mauvais caractère que rien ne peut contenir contre leurs gaspillages ni leur élans impulsifs et aveugles avec lesquels ils se lancent tête la première emplie de méchanceté. C’est pour cette raison que l’Islam a prescrit de ménager les effrontés et les insolents. Un jour , un de ces individus ignorants s’arrêta devant la maison de l’envoyé d’Allah saw et voulu y entrer. Le prophète saw jugea qu’il valait mieux le ménager pour pouvoir le renvoyer calmement. En effet , si le prophète saw l’avait laisser débiter ce que charrie sa mauvaise nature , il aurait entendu des propos qu’il ne sied pas à ses oreilles d’entendre. La magnanimité est la muselière de l’insolent. L’homme sensé ne se permet pas de perdre son caractère moral avec celui qui n’en a pas. C’est pourquoi le Coran munificent considère comme l’une des qualités propres des serviteurs du Miséricordieux cette attitude protectrice qui consiste à ménager les ignorants.

« Voici quels sont les serviteurs du Miséricordieux : ceux qui marchent humblement sur la terre et qui disent  « Paix » aux ignorants qui s’adressent à eux. »Sourate Al Fourqân v 63

« Quand ils entendent des futilités ils s’en détournent en disant: « A nous nos actions , à vous vos actions? Paix sur vous . Nous ne cherchons pas le contact avec les ignorants. » Sourate Al Qasas v 55.

Ménager les insolents ne veut pas dire pour autant d’accepter la bassesse. Il s’agit de se maitriser face aux provocations et s’interdire la colère et le désir de vengeance , non pas de s’avilir et s’accommoder de ce que ne se permet pas un homme raisonnable de supporter .

« Allah n’aime pas que l’on divulgue des paroles méchantes , à moins qu’on en ait été victime. Allah est Celui qui entend et qui sait . Si vous divulguez le bien ou si vous le cachez , ou si vous pardonnez le mal , sachez qu’Allah est Celui qui efface les péchés et qui est puissant.»  An Nisâ‘ v148-149.

Il est demandé aux musulmans de réprimer sa colère devant les provocations afin que le mal ne prenne pas le dessus. Pour cela l’Islam a instauré des gardes fous , l’interdiction de se disputer et la circonspection, qu’il s’agisse de dispute fondée ou non. Ceci car il existe des états de l’âme qui lorsqu’ils la dominent emportent l’être au delà des limites où l’envie de l’emporter sur autrui parait alors au dessus de tout , y compris de la vérité. L’entêtement et l’égoïsme épousent alors des formes abjectes qui ne laissent aucune place au bien . Ces états sont une menace pour la Foi et la Vertu.

Le prophète saw a dit : « Chaque fois qu’un peuple s’égare après avoir été guidé, il s’enfonce dans la querelle. » At Tirmidhî

Un de ce genre d’homme fier qui aime briller par leur élocution se présenta auprès de l’envoyé d’Allah saw. Chaque fois que le prophète saw  parlait d’une chose, cet homme ressentait le besoin de proférer des propos pour submerger les paroles du prophète saw. Après son départ, l’envoyé d’Allah saw dit : « Allah n’aime pas celui là et ses semblables. Ils tordent leurs langues pour les gens comme les vaches qui tordent leurs langues dans le pâturage. De la même manière , Allah tordra leurs langues et leurs visages dans  l’Enfer. » At Tabaânî.

Le débat en religion, en politique, et dans les sciences et les lettres se corrompt et corrompt tout avec lui lorsqu’il est animé par ses prétendus maitres de l’éloquence. D’ailleurs c’est probablement la cause principale de l’effondrement de la vie publique , des divisions confessionnelles , et bien d’autres choses encore comme l’attitude partisane dans les différentes écoles de fiqh , qui ont atteint la nation musulmane et l’ont divisée dans d’innombrables controverses et ont corrompu les réalités de la Foi et des affaires de la vie . C’est dire combien nous devons fuir les disputes et empêcher les polémiques.

Différents compagnons rapportent : « Un jour , l’envoyé d’Allah saw vint à notre rencontre pendant que nous nous disputions sur une question de la Foi. Il se fâcha terriblement comme on ne l’avait jamais vu auparavant et il nous interpella en ces termes : « Attendez Ô membre de la communauté de Muhammad ! Ceux qui ont été avant vous n’ont péri que par cela . Abandonnez la dispute car il n’y a aucun bien ; abandonnez la dispute car le croyant ne se dispute pas ; abandonnez la dispute car le comble du péché est que tu restes un de ceux qui se disputent ; abandonnez la dispute car je n’intercéderai pas au jour de la résurrection en faveur de celui qui se dispute. Abandonnez la dispute car je garantis 3 maisons au Paradis , en bas , au centre et dans les hauteurs , pour celui qui délaisse la dispute avec sincérité. Abandonnez la dispute car la première chose que mon Seigneur m’a interdit de pratiquer , après l’adoration des idoles, c’est la dispute! » At Tabarânî.

Les gens ont habituellement des réunions et des séances où ils échangent leurs conversations. Or , l’Islam déteste les réunions aux propos oisifs scrutant les nouvelles et défauts parce qu’ils ont un surplus d’argent à l’ombre duquel ils se reposent et parce qu’ils n’ont pas d’autres occupations que celle de s’amuser des affaires des autres. Fléau de notre époque moderne

Le prophète saw a dit : « Evitez surtout de vous assoir sur les chemins. » Les gens ont dit alors : « Ö envoyé d’Allah saw , nous ne pouvons pas nous passer de nos séances où nous sou rencontrons et parlons. » Il leur répondit : « Si vous voulez absolument tenir ces séances, accordez au chemin son droit. »

Ils demandèrent: « Quel est son droit ? Ô envoyé d’Allah ! » Il dit : « Détournez le regard, cesser de nuire, répondre à la salutation, ordonner le bien et interdire le mal. » Muslim

« Malheur au calomniateur acerbe qui amasse des richesses et qui les compte ! Il pense que ses richesses le rendront immortel ! Non ! Il sera précipité dans l’Enfer ! » Al Humazah v 1-4

Sa‘îd Ibn Al Mousayyab raa rapporte ceci :

« Pendant que l’envoyé d’Allah saw était assis au milieu de ses compagnons, un homme agressa Abû Bakr raa avec ses paroles , mais Abû Bakr raa garda le silence. Puis l’homme revint à la charge mais Abû Bakr raa ne céda pas à la provocation. Finalement Abû Bakr raa triompha de cet homme.

Au moment où l’envoyé d’Allah saw se leva, Abû  Bakr raa lui demanda : « Me reproches tu quelque chose , Ô envoyé d’Allah saw ? » Il lui répondit : « Non. Mais un Ange est descendu du ciel infirmer les propos de cet homme. Quand tu as triomphé de cet homme, l’Ange partit et Satan s’installa. Or je ne peux m’assoir là où s’installe Satan. » Abû Dâwoud.

silence

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s