D’après Abû Hurayra raa que le prophète saw a dit :

« La Foi comporte soixante ,ou soixante dix et quelques branches. La plus élevée et la meilleure consiste à déclarer qu’il n’y a d’autres divinités qu’Allah , et la moins élevée est d’ôter un obstacle de la route. La pudeur est aussi une branche de la Foi. »

Sahih d’Al Bukhârî et de Muslim

280x157-2S2

Dans l’ouvrage  « Les branches de la Foi » de l’illustre imam Al Bayhaqî, il y a celle qui consiste en une attitude intègre en matière de nourriture et de boisson…

Allah ta’ala a dit dans le Noble Coran :

« Vous ont été interdits la bête morte, le sang, la viande de porc, ce qui a été égorgé au nom d’autre qu’Allah, la victime d’un étranglement, d’un choc, d’un coup de corne, et tout ce dont a mangé une bête féroce, sauf ce que vous avez achevé en l’égorgeant (…) » Sourate 5 verset 3

« Ô vous qui avez cru ! le vin, le jeu, la divination par les entrailles des victimes ainsi que le tirage au sort ne sont qu’un acte impur de ce que fait Satan. Evitez-le, peut être récolterez vous le succès ! Le Diable ne cherche qu’à introduire parmi vous les germes de la discorde par l’animosité et la haine à travers le vin et le jeu et à vous détourner de l’évocation d’Allah et de la prière. Allez-vous donc y mettre fin ? » Sourate 5 verset 90,91.

« Dis Mon Seigneur n’a interdit que les choses immorales, ce qui en parait et ce qui s’en cache, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas ». Sourate 7 verset 33

Dans ce verset, le péché « ithm » est explicitement interdit, et il est connu que le vin fait parti du ithm qui se définit par « tout acte blâmable ».

« Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salat portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès . » Sourate 7, verset 31

viande-bio-halal-1024x512

  • Bukhârî et Muslim rapporte que Âïsha raa a dit :

« On demanda un jour au Messager d’Allah (saw) à propos de l’hydromel et il répondit: « Toute boisson qui enivre est interdite. » »

  • Il rapportent aussi que Abu Hourayra raa a dit :

« Pendant le voyage nocturne (Isrâ‘) vers Jérusalem, le Messager d’Allah (saw) se vit offrir deux coupes, l’une contenant du vin et l’autre du lait. Et Gabriel dit : « Louange à Allah qui t’a guidé vers la fitra. Si tu avais choisi le vin, ta communauté se serait égarée. » »

  • Dans le Sahih de Muslim et dans certains autres ouvrages, le hadith suivant est rapporté par Abû Hurayra raa , le Messager d’Allah saw a dit :

« Ô vous les humains ! Allah est pur et n’accepte que ce qui est pur. Il a donné aux croyants l’ordre qu’Il a donné aux Messagers as : « Ô Messagers, mangez de bonnes choses bien acquises et faites oeuvres utiles ». (Sourate 23, verset 51). Et dit : «Ô les croyants ! Mangez des aliments purs que Nous vous avons accordés.» (Sourate 2, verset 172.) Puis il est question d’un homme qui effectue un long voyage, couvert de poussière et les cheveux en broussaille, et qui lève les mains au ciel disant: « Seigneur ! Seigneur ! » alors que sa nourriture est illicite, ses vêtements sont illicites, sa boisson est illicite, et ses moyens de subsistance sont illicites. Comment donc sa prière pourrait-elle être exaucée ? »

  • Bukhârî rapporte que ÂÏsha raa dit un jour :

« Abu Bakr avait l’habitude de faire collecter le Kharaj (taxe des non musulmans habitant le Khalifa) par un jeune serviteur, et Abu Bakr achetait de la nourriture pour lui même avec de l’argent provenant de cette collecte. Un jour cependant, le garçon apporta quelque chose qu’Abu Bakr mangea. « Savez vous ce que c’était? » lui demanda le garçon. Et Abu Bakr dit: « Qu’était ce ? » . « Au temps de l’ignorance, dit il , j’étais un devin , en fait, je n’y connaissais rien, mais j’ai trompé un homme que je viens tout juste de revoir et qui m’a donné ce que vous avez mangé. »Et Abu Bakr mit les doigts dans sa bouche pour vomir tout ce qu’il avait dans l’estomac. »

  • Selon Zayd ibn Aslam,

‘Umar ibn Al Khattâb raa but un jour du lait qu’il dégusta. « Ou as-tu obtenu ce lait? » demanda t-il à l’homme qui le lui avait donné. Il répondit qu’il était passé près d’animaux donnés en aumône en train d’être traits, alors qu’il cheminait vers un puits. Il avait mis un peu de ce lait dans son outre, puis était parti. En entendant cela, ‘Umar raa mit les doigts dans sa gorge et vomit. »

  • Il est rapporté que ‘Ali Ibn Abi Talib raa faisait venir son pain de Médina dans des récipients.

maxresdefault

  • On demanda un jour à un Arabe pourquoi il ne buvait pas , il répondit : « Par Allah, je ne suis pas satisfait de mon âme quand elle est saine , alors pourquoi la corromprais-je davantage ? » 
  • Al Hakam ibn Hishâm dit un jour à l’un de ces fils: « Ô mon fils, prends garde au vin car c’est du vomi dans ta bouche, de la diarrhée dans tes intestins, un sévère châtiment sans que tu ne t’en doutes, et il amène les enfants à se moquer de toi et le Tout Puissant à t’emprisonner. »
  • Yûsuf ibn Asbât  a dit : « Quand un jeune homme adore Allah, le diable dit (à ses serviteurs): « Examinez sa nourriture. » S’il trouvent que sa nourriture est impure, il dit: « Laissez le seul; qu’il adore autant qu’il voudra, car il a de lui même agi d’une manière qui rend vos efforts superflus. » 
  • Sariyy as Saqatî raconte : « Une fois, de retour d’une expédition, je vis près du chemin de l’eau claire entourée de roseaux. Sariyy !! me dis je à moi-même, si, dans ta vie, tu as quelque chose de licite à manger ou à boire, c’est bien là l’occasion. Ainsi, je descendis de ma monture, mangeai et bus, mais soudain, j’entendis la voix d’une personne que je ne pouvais pas voir qui disait : »ÔSariyy al Mughallis ! Et l’argent qui t’a permis de venir ici , d’où vient il ? » Je fus alors consterné. »
  • Sariyy as Saqatî ne mangeait ni les légumes ni les fruits provenant du sud de l’Iraq, ni quoi que ce soit d’autre provenant de cette région. Il était très strict à ce sujet, en vertu de sa grande intégrité en matière de religion. Néanmoins, il raconte : »Un jour, j’étais à Tarsus en compagnie de jeunes gens qui étaient de pieux musulmans. La maison contenait un four qu’ils utilisaient pour la cuisson. Quand ce four se brisa, j’en achetai un nouveau, mais leurs scrupules étaient si grands qu’ils refusèrent d’y cuire quoi que ce soit. »
  • Une autre fois Sariyy a rapporté : « Abû Yûsuf al Ghasûlî avait l’habitude de passer tout son temps sur les champs de bataille  et à participer aux expéditions. Un jour, alors que lui et ses compagnons étaient entrés en territoire byzantins, les autres mangèrent de la viande provenant d’animaux tués par les Byzantins tandis que Yûsuf refusa de faire la même chose. « Abû Yûsuf ! lui dit on, crains tu qu’elle soit illicite ? »  il répondit : »Non ». Ils lui dirent donc : »Alors manges en car elle est licite. » Mais il fit la remarque suivante : « Le détachement vis à vis de ce monde concerne les choses licites. »
  • Lorsque Yahya ibn Aktham fut nommé juge, son frère ‘Abdallah de Marw, très détaché de l’ici bas , lui écrivit les lignes suivantes: « Un grand nombre de bouchées mêlées à du gros sel, dont vous mangez sont plus délicieuses qu’une datte fourrée . Une bouchée qui détruit un homme est comme la graine dans un collet qui sert à briser un cou d’oiseau. »
  • ‘Abdallah ibn al Jallâ‘ a dit : « je connais un homme qui a vécu 30 ans à la Mecque, il buvait de l’eau de zamzam seulement lorsqu’il pouvait utiliser son propre seau et sa propre corde, il ne mangeait jamais d’une nourriture qui provenait d’une autre ville. »
  • On questionna un jour Sufyân ath Thawrî à propos de l’intégrité, et il répondit :    « J’ai découvert et vous devez en être sûrs, que l’intégrité s’applique à chaque petite pièce de monnaie. Si vous trouvez une pièce de monnaie et la laissez de coté, alors sachez que vous êtes un musulman pieux. »
  • Lorsque ce célèbre savant Sufyân ath-Thawrî se vit poser une question à propos du mérite attaché à la prière effectuée au premier rang, il répondit : « Examinez la croûte de pain que vous mangez, et trouvez d’où elle provient, même si cela vous amène à prier au dernier rang. » Il dit également: « Trouvez la provenance de votre argent, même si cela vous oblige à prier au dernier rang. »

Le grand savant du hadith Yahya ibn Ma‘în récita ces vers:

« La richesse et la richesse illicite, toutes deux doivent disparaître

Et les péchés liés à elles viendront le Jour de la résurrection.

Un homme qui craint Allah n’a pas peur de son Seigneur

tant que sa nourriture et sa boisson sont saines

tant que ce qu’il gagne et possède  sont sains également,

et que son discours est tourné vers le bien et est agréable.

Telle est la Loi divine, comme l’a exposée Son prophète .

Aussi puisse t il le bénir et lui accorder la paix ! »

barretitre
ascetisme jesus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s