« Sache, mon fils,

puisse Allah t’assister, que l’être humain ne peut discerner les choses au moyen de la raison que lorsqu’il se conforme aux exigences de celle-ci. Fais donc appel à ta raison, réfléchis bien et sois attentif. Tu sauras avec preuve que tu as été créé et chargé de responsabilités, et que des devoirs t’incombent.

Sache également que deux anges inscrivent tes paroles et tes regards. Les pas qui te mènent au terme de ta vie sont comptés. Ton séjour en ce monde est court. La détention dans la tombe est longue, et le châtiment sera terrible pour avoir donné la préséance aux passions.

LETTRE-A-MON-FILS

 


Où est ce plaisir d’hier ? Il a disparu, ne laissant qu’un regret. Où est ce désir de l’être ? Il lui courbe l’échine et fait tribucher ses pas. N’est heureux que celui qui a su faire face à ses passions. N’est malheureux que celui qui a donné la préférence à ce bas monde. Considère ce qui est advenu des rois et des ascètes (Zuhâd). Où sont les plaisirs des uns et les peines des autres ? Il ne reste plus qu’un agréable souvenir des gens vertueux et des propos désagréables sur les rebelles. C’est comme si celui qui s’est rassasié ne s’est jamais vraiment rassasié et que celui qui a eu faim n’a jamais vraiment connu la faim.

Il n’y a rien de pire que la négligence des actes méritoires (fadhâ’il). L’amour pour le délassement engendre un regret bien plus grand que tous les délices . Sois sur tes gardes et sache que l’accomplissement des devoirs religieux (farâ’id), puis le fait d’éviter les interdits, est obligatoire. Mais si tu passes outre, ce sera le feu de l’enfer. Apprends également que les actes méritoires sont le but recherché par tout être zélé. Ces actes diffèrent entre eux. Pour certains, ils sont le renoncement aux biens de ce monde, pour d’autres, c’est une dévotion . En réalité, les actes méritoires ne sont achevés que par une association de la connaissance et de l’application . Acquise, l’association porte son auteur vers une véritable connaissance du Créateur. Celle-ci engendre en l’être de l’amour et de l’affection pour Allah. Voila donc le but recherché. La détermination est relative à chaque être, on n’obtient pas toujours ce à quoi on aspire et on ne trouve pas toujours ce que l’on recherche. Cependant, il est du devoir de chacun de faire l’effort. Chacun de nous est dirigé vers sa destinée.
La première chose qu’il convient d’étudier, c’est la connaissance d’Allah. Il est certain que celui qui voit le ciel élevé , la terre abaissée, qui contemple les édifices biens ajustés, en particulier son propre corps, s’aperçoit qu’il y a nécessairement pour toute œuvre un auteur et pour tout édifice un édificateur. Ensuite, il doit examiner les preuves de la véracité du Messager d’Allah صلى اللّة علية و السلام . La plus importante de toutes , c’est le Coran dont personne n’a jamais réussi à apporter quelque chose d’équivalent. Lorsque celui ci est convaincu de l’existence du Créateur , de la véracité du Messager , il ne lui reste plus qu’à se soumettre à la législation instituée . Cependant, s’il ne le fait pas, cela témoignera de la fragilité de sa foi. (…)

J’ai appris avec preuve que l’ardeur nait avec l’être humain. Cependant, certaines ardeurs sont négligées . Lorsqu’elles sont stimulées , elles prédominent . Lorsque tu ressens en toi une certaine faiblesse , invoque le Bienfaiteur Allah , ou même un état de paresse , réfugies toi auprès de Celui qui assiste. Tu ne peux tirer profit qu’en Lui étant soumis ! Qu’aucun bienfait ne peut t’échapper si ce n’est que par rébellion . Quant au serviteur qui se tourne vers Son Seigneur, penses tu qu’il ne pourra acquérir ce qu’il désire ? Et celui qui , par désobéissance , se détourne d’Allah , penses tu qu’il puisse accomplir son dessein ?
Mon fils, considère-toi vis à vis des lois divines et vois comment tu veilles à ne pas les transgresser, car celui qui a du respect sera estimé, alors que le négligent sera délaissé. (…)
Mon fils , prends bien garde à toi et regrette le passé. Pendant qu’il en est encore temps, œuvre afin de rattrapée les gens accomplis. Forme toi pendant que tu es encore jeune. Souviens toi de toutes ces heures perdues inutilement et qu’elles te servent de leçon. Ces heures que tu as passées à te complaire dans la paresse, laissant s’échapper divers actes de piété. Les pieux prédécesseurs (salafs) aimaient accumuler tous les actes de piété . Ils pleuraient lorsqu’un seul leur échappait .
Ibrahîm Ibn Adham a dit : « Nous sommes allés rendre visite à un malade, celui ci fixait ses pieds et pleurait. Nous lui dîmes: « Pourquoi pleures tu ? » Il répondit : « Mes pieds n’ont pas soulevé la poussière dans la voie d’Allah. »
Sache, mon fils, que les jours se réduisent à des heures et que les heures , le temps d’un souffle. Il y a pour chaque être un entrepôt , donc prends garde de ne pas passer en ce monde sans n’avoir rien accompli. Tu t’apercevras le jour du jugement que l’entrepôt est vide , et là, tu le regretteras.
Un homme dit à ‘Âmir Ibn ´Abd Qays : « Lèves toi que je puisse te parler. » Il dit : « Retiens le soleil. »

Selon un hadith : »Celui qui dit « al hamdoulillah , soubhanallah » , obtiendra un dattier au paradis. »

Vois celui qui perd son temps, combien de dattiers lui ont échappé. (…)

Tâche , mon fils , de préserver ton honneur en ne succombant pas aux biens terrestres et ne te laisse pas avilir par la vie mondaine. Contente toi de peu et tu garderas ta dignité . Celui qui se contente de pain et de légumes ne peut être asservi (…)

Mon fils , c’est en améliorant la piété que tu connaîtras la prospérité. Un être pieux ne cherche pas à se faire remarquer , ni ne s’expose à ce qui peut nuire à sa religion. Celui qui veille à ne pas transgresser les lois d’Allah sera préservé.

Le prophète saw dit à Ibn ‘Abbas raa : « Ne négliges point (les lois d’) Allah et Lui ne te négligera pas ; ne néglige point Allah et tu Le trouveras devant toi. »

Sache, mon fils, que Yûnus as avait une réserve d’actes pieux , ce qui lui a permis d’éviter la captivité à l’intérieur du ventre de la baleine.

Allah a dit : »S’il n’était pas de ceux qui me font les louanges, il aurait surement demeuré dans son ventre jusqu’au jour de la résurrection . » Coran 37/143-144.

(…)

Tu te dois de mémoriser , car la mémorisation est capitale. Et le comportement est un avantage. Aie donc recours à Allah et ne néglige pas Ses commandements.

« Si vous soutenez (la religion d’) Allah, Il vous assistera » Coran 47/7

« Souvenez vous de Moi, Je me souviendrai de vous. » Coran 2/152

Prends garde de ne pas te limiter à la science sans son application, car ceux qui ont rejoint la cour des princes et ceux qui ont porté de l’intérêt au milieu mondain , c’est parce qu’ils ont œuvré sans science . Ils se sont privés de toute bénédictions et de tout profit. Méfie toi d’une pratique religieuse sans science , certains ascètes et soufis ont quitté la voie droite parce qu’ils ont œuvré sans science . Couvre toi de 2 vêtements qui ne doivent pas te procurer , par leur aspect luxueux, une réputation au sein des gens épris de ce monde ou par leur aspect désuet, une réputation au sein de ceux qui ont renoncé aux biens d’ici bas. Rends toi des comptes à la moindre parole , au moindre regard et au moindre pas, car tu es en cela responsable. Ce que tu as bénéficié de science profitera aux auditeurs. Lorsque le prédicateur œuvre sans science , sa prédication ne se maintient pas dans les cœurs, telle l’eau qui ne se maintient pas sur les pierres. Tu ne dois exhorter les gens sans intention, ni marcher ou manger sans intention , et si tu jettes un regard sur le comportement des ancêtres pieux, tu y retrouverais tout cela. (…) . Sois un bel exemple pour les gens en menant une vie très retirée, car la retraite est un soulagement contre toute mauvaise fréquentation mais également un chemin vers la décence . Mais si tu es contraint à fréquenter les gens, il te faut agir avec indulgence .

Tu dois pour chaque chose lui accorder son droit , que ce soit à ton épouse , à tes enfants, ou à tes proches. Vois à quoi ont servi les heures passées . Il te faut, selon tes possibilités , les occuper avec ce qu’il y a de mieux. Fais parvenir à ton entrepôt ce qui te réjouira le jour où tu le retrouveras. Tu te dois d’appréhender l’issue finale , afin de pouvoir patienter tant face aux choses désirables que détestables. Si tu remarques en toi de l’insouciance, rends toi au cimetière et rappelle toi que le grand voyage est proche. Gère tes dépenses afin de ne pas gaspiller , et pour ne pas dépendre des gens en cas de besoin .
Sache que nous sommes descendants d’Abû Bakr As Siddiq radhi Allahou anhou . Notre grand père Al Qâs Ibn Muhammad Ibn Abî Bakr, ainsi que la biographie, se trouvent dans le livre « Safwat as safwa. » Nos ancêtres ont toujours été des commerçants , mais parmi les dernières générations , aucun n’a été pourvu d’une ardeur pour l’étude des sciences religieuses. L’honneur m’en est revenu. Fais en sorte de ne pas décevoir les espoirs que j’ai placés en toi et pour toi.

Je te confie à Allah et Lui demande de t’assister dans la science et sa mise en pratique.
Voila ce qui m’a été possible de faire pour toi , en matière de recommandations .

Il n’y a de pouvoir ni de puissance , si ce n’est par la grâce d’Allah
Gloire à Allah , le Seigneur des mondes.
Ibn Al Jawzî

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s