Il s’agit de ne pas confondre deux grands savants que sont Ibn Al Jawzî  d’une part et Ibn Al Qayyim Al Jawziya d’autre part. 

Le savant Al Jawzî, al Hafidh qui mémorise le Qur’an , al Muhaddith qui est savant dans les sciences du hadith, al Wâ idh le prédicateur, al Mu’arrikh l’historien, an Nahwî le grammairien, de son nom Jamâl ad-dîn Abû al-Faraj Ibn Al Jawzî, originaire de Wasît, est né en 510 et mort en 595 de l’hégire alors que le célèbre savants Ibn Al Qayyim Al Jawziya est né plus tard en 691 et mort en 751 de l’hégire. Ils ont en commun l’école de la ville de Wasit, appelée école du noyer al jawziya car un noyer etait planté dans la course celle ci. Le père d’Ibn Al Jawzî en est le fondateur et c’est lui même qui planta ce noyer . Le père d’Ibn Al Qayyim Al Jawziya en â été par la suite l’un des responsables : al qayyim.

Ibn Al Jawzî est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages sur divers disciplines dont Zâd al masîr fi ilm at-tafsîr qui est un commentaire du Qur’an, At-tahqiq sur les hadith , Al wujûh wa an nathâ’ir sur la grammaire, al madhhab fi at-târîkh sur l’histoire ou encore le célèbre Tablîs Iblîs sur la morale.Il est fort réputé pour sa mémoire exceptionnelle et pour la prédication et l’exhortation.

Ibn Al Qayyim Al Jawziya est quant à lui originaire de Damas oû il mourut . Il est l’Imam, le gardien des hadith , le Savant du tafsir (exégèse coranique), de l’ousoul (fondements de la jurisprudence et de la loi) et du Fiqh (jurisprudence), Abu ’Abdullah Shamsud-Din Muhammad Ibn Abi Bakr – plus connu sous le nom de Ibn Qayyim al-Jawziyyah (ou Ibnul-Qayyim). Mufti musulman de l’islam sunnite . Il prendra pour un temps comme son père la direction de l’école al jawziya qui existe toujours . Il fut l’élève du célèbre savant sunnite Ibn Taymiyya et il écrira une centaine d’ouvrages musulmans . Il est devenu aujourd’hui une référence pour les étudiants en sciences religieuses et il est communément dénommé « le savant du cœur », en raison de ses travaux précurseurs relatifs au comportement humain et à l’éthique. Ibn Kathir a dit dans al-Bidayah wan-Nihayah (14/235) : « Il acquit de ces livres ce que d’autres n’ont pu acquérir, et il développa une grande compréhension des livres des Salafs (Pieux Prédecesseurs) et des khalafs (venus après les Salafs). »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s